Cérémonie

Frédéric Hacquard

Commémoration du 08 mai

Cérémonie du Souvenir

le 15 mars 2015

 

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Cérémonie du 11 novembre 2016

Le dimanche 13 novembre 2016 a eu lieu la cérémonie de commémoration du 11 novembre.

Devant le monument aux morts, sous la pluie, se sont rassemblés près d'une centaine de personnes pour la cérémonie du 11 novembre.

Le Maire, Olivier GUERRA a pu compter comme chaque année, sur la participation  de ses Conseillers Municipaux,   des Anciens combattants, du Président de la Communauté de Commune Cap Lauragais, du représentant des forces armées,  des représentants du service secours et des agents municipaux.

Ce moment solennel  fut marqué par la minute de silence observée après le discours prononcé par Monsieur le Maire et le chant de la Marseillaise; hymne interprété fièrement par nos petits gardouchois sous la Direction de leur Directrice, Madame Karine ARQUER-MITTON.

La cérémonie s'est achevée autour d’un apéritif offert par la Municipalité, auquel tous les gardouchois étaient conviés.

 

Extrait du discours:

"Célébrer le 11 novembre, fêter l’Armistice de 1918, c’est d’abord et toujours commémorer, 98 ans plus tard, la fin d’un terrible conflit qui fût au début de ce 20ème siècle le plus terrible, le plus sanglant, le plus meurtrier de l’Histoire du monde.

 Il faut toujours ajouter et nous le savons tous aujourd’hui, que si le 11 novembre 1918 a été un jour de Victoire pour la France et ses Alliés, le conflit qui se terminait avait été une terrible défaite pour toute l’Europe, une Europe qui n’allait jamais vraiment s’en relever et que l’horreur recommencerait deux décennies plus tard.

 La loi inexorable du temps a fait que tous les anciens combattants de cette guerre, ainsi que leur proches ont disparu et cela a donné aux générations qui ont suivi et donc la nôtre aujourd’hui d’autant plus de responsabilités.

 C’est donc à nous qu’il appartient d’entretenir le souvenir de toutes les victimes et de leurs familles et il ne suffit pas d’honorer uniquement les noms gravés dans la pierre de nos monuments aux morts des plus petits villages aux plus grandes villes…

Il nous faut en permanence, aller plus loin, associer le souvenir des victimes et la connaissance des causes, des circonstances et des conséquences de cette guerre."

 

 

 

 

Cérémonie de commémoration du 08 mai 1945

Cérémonie de commémoration du 08 mai 1945

Le dimanche 08 mai  2016, à 11h00 espace du souvenir - place de l'église

suivie du verre de l'amitié salle Jean Jaurès-Maison des Associations.

 

Ce 8 mai, la France commémore le 69e anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Signée en deux temps, la capitulation de l’armée du Reich a mis fin à un conflit qui fit plus de 36 millions de morts sur le continent.

 

Le 8 mai devient jour férié en France en 1953 et s’impose comme la date symbolique de la Seconde Guerre mondiale au même titre que le 11 novembre pour la Grande Guerre.

En 1975, le président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, supprime la commémoration de la victoire alliée ce jour-là dans une volonté de réconciliation franco-allemande.

C’est finalement par la loi du 23 septembre 1981 que le 8 mai est rétabli comme journée de commémoration nationale à caractère férié.

Cérémonie du 11 novembre 2015 – Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris

Malgré les tragiques événements de ce weekend, la Municipalité a souhaité maintenir la commémoration du 11 novembre ce dimanche.

Autour de Monsieur le Maire, de l'ensemble des Conseillers, et des personnalités politiques, ce sont près d'une centaine de personnes venues se recueillir toutes générations confondues.

Cette cérémonie, d'une dignité particulière, fut forte en émotion lorsque nos écoliers gardouchois, aidés du corps enseignant, ont repris fièrement l'Hymne Nationale devant toute l'assemblée.

 

 

Discours d'Olivier GUERRA :

 

Mesdames et Messieurs les élus et représentants des corps constitués,

Mesdames, Messieurs les Présidents et responsables d'associations

Messieurs les anciens combattants,

Messieurs les porte-drapeaux,

Mesdames et Messieurs, Mes chers concitoyens, Chers enfants,

 

C’est une cérémonie du 11 novembre assez particulière aujourd’hui, car il me revient la lourde tâche de rappeler l’honneur et la dignité des soldats morts pour le pays lors de la grande guerre mais également, en ce jour de recueillement, comment ne pas penser aussi, à l’histoire récente liée aux évènements apocalyptiques des dernières 48h à Paris ?

 

La grande guerre est passée de la mémoire à l’histoire…

 Cette histoire récente ou passée, Paul Valéry disait qu’elle « donne les clés pour comprendre notre présent et les moyens de penser notre avenir »

 Vous en conviendrez, que c’est bien le sens de cette commémoration et même le sens de toutes les commémorations. Chaque cérémonie est l’occasion de se souvenir qu’une guerre ne vient jamais par hasard. Que de même, le combat pour la paix n’a rien d’un combat d’arrière-garde.

 Dans cette période trouble où à juste titre, le Président de la République a décrété l’état d’urgence sur l’ensemble de notre territoire, il me semble très important de retenir que les commémorations ne sont pas un rite, mais un appel à la paix.

 

Un appel à l’unité nationale et cela devient pour nous tous aujourd’hui rassemblés, notre seul objectif commun. Le seul !

 L’engagement des peuples unis, représente une condition indispensable au maintien de la paix.

 Aujourd’hui, les guerres sont multiples de la Syrie à l’Irak, de l’Afghanistan à la Somalie, la liste est longue des régions du globe où parlent les armes et où souffrent les peuples.

 

Elles prennent, pour la deuxième fois de l’année à Paris et l’Ile de France, le visage de l’abjecte, de la barbarie où, le prix que payent les innocents est toujours aussi lourd et dramatique.

 En cette période de Deuil National, les leçons récentes, les leçons du passé, nous les tirons chaque année ici même et ce, plusieurs fois en nous recueillant au pied de ce Monument aux Morts.

 

Mais surtout ces leçons terribles transmettons-les.

Transmettons-les par les mots et surtout  par l’éducation…

 

Dans une telle épreuve que nous traversons tous, au-delà de l’unanime compassion, je me félicite aujourd’hui de la présence à cette cérémonie de nombreux enfants de la commune.

Ils auront demain la responsabilité de notre héritage.

Transmettons-leur les valeurs de paix, mais égalementnotre histoire et ses valeurs inscrites dans notre triptyque républicain, qui constituent le fondement même, de notre société.

Souvenons-nous enfin, que l’expérience de la vie, aide un homme à se bâtir et que l’expérience de l’histoire, aide un peuple à se construire.

 

VIVE LA PAIX,

VIVE LA REPUBLIQUE ET VIVE GARDOUCH !!! 

   

Olivier GUERRA

Maire de Gardouch

Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015rassemblement pour la minute de silence

DEUIL NATIONAL

Recueillement en mémoire des victimes des attentats du vendredi 13 novembre à Paris – Place de la Mairie lundi 16 novembre 12h00

 

Chères Gardouchoises, Chers Gardouchois,

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs les agents communaux,

 

L’horreur absolue s’est abattue sur Paris et sur la France dans la soirée du vendredi 13 novembre.

Des attaques terroristes sans précédent ont tué au moins 129 personnes et causé plus de 80 blessés.

Si nous sommes aujourd’hui réunis, en ce jour de Deuil national, c’est pour rendre hommage aux victimes mais également pour dire notre immense émotion et toute notre compassion, notre solidarité, pour les familles des victimes et leurs proches.

Nous pensons, à celles et ceux qui luttent actuellement pour la vie.

Nous rendons hommage aussi, aux hommes et aux femmes qui vendredi soir ont fait face à ces barbares et ont porté secours aux victimes.

Je tiens à dire, que le terrorisme n’a pas de religion, n’a pas de pays, n’a pas de couleurs et n’a pas d’humanisme.

En ces heures douloureuses ce n’est que par la cohésion de la Nation que nous pourrons collectivement, faire face et combattre le terrorisme aveugle qui nous menace et qui nous frappe.

Enfin, je rappelle que l’ensemble des pouvoirs publics sont mobilisés, à tous les niveaux et avec tous les moyens dont ils disposent, pour assurer l’ordre et la sécurité de nos concitoyens.

Je vous invite maintenant à observer une minute de silence.

Olivier GUERRA – Maire de Gardouch